Dieu m’a complètement restauré

Les vacances d’été sont souvent la période pendant laquelle les gens effectuent des projets de rénovation. Ce fut aussi notre cas. 

Mon mari qui ne s’y connaît pas en rénovation, avait malencontreusement endommagé une vieille table que nous avions déjà depuis un certain temps. 

Cette table, que j’affectionne énormément, a une histoire exceptionnelle dans notre famille.

Ne connaissant rien en ce qui concerne la rénovation, en particulier comment rénover un vieil objet, j’ai regardé sur internet comment récupérer et poncer un meuble ancien. 

Je savais que si cette table avait une chance d’être récupérée, il lui faudrait une bonne dose de ponçage. Une fois la notice lue, j’ai donc pris mon courage à deux mains et j’ai commencé à restaurer ce meuble ancien.

Ce n’était pas une mince affaire ! 

D’abord, Il m’a fallu apprendre comment poncer une table. Sur YouTube, j’ai regardé rapidement des tutos sur le ponçage des meubles anciens : comment poncer la finition en polyuréthane, tout en descendant jusqu’au bois brut, pour venir à bout des rayures incrustées sur le dessus du plateau car je ne voulais pas dégrader la superbe finition initiale.

La ponceuse que j’avais était particulièrement ancienne et pas très puissante, elle n’était pas l’outil idéal. Cela m’a donc pris un certain temps pour venir à bout de ma tâche mais j’y suis arrivée.

J’étais ravie de voir que j’avais réussi, ce n’était pas facile, il m’a fallu fournir des efforts.

Je ne m’estime pas experte en restauration, mais j’ai compris par la suite que rien n’est impossible à celui qui croit.

Lorsque cette table s’était abimée, mon mari était triste pour moi, car il connaissait la valeur sentimentale et l’attachement que j’avais pour cette table. 

Elle nous rappelait les merveilleux moments passés avec nos enfants. Aujourd’hui, ils sont tous grands et tous partis de la maison. 

Je me souviens de ces moments où ils étaient tous là assis, entrain d’attendre l’assiette de pâtes avec du gruyère et du jambon râpé. Rien que d’y penser, mes yeux deviennent larmoyants. 

Le souvenir de ses bout’chous devenus des responsables me met du baume au cœur, j’étais en mesure de réparer les dommages car je savais quelle était sa valeur pour moi. 

Lorsque je ponçais le bois, je ne pouvais m’empêcher de penser que chacune des gouttes de sueur versées était l’expression de mon labeur.

La table était si belle que cela en valait bien la peine. 

J’ai recouvert le plateau de polyuréthane transparent afin de redonner à ma table sa beauté d’antan.

À l’image de cette restauration, Dieu nous offre ici cette possibilité de restaurer complètement la vie de chacune d’entre nous.

Lorsque nous lisons Matthieu 5-55, nous constatons que Jésus a été qualifié de fils du charpentier.

Jésus est notre charpentier, il a de ce fait la capacité de construire nos vies en pur artisan. Il est le maître dans son domaine, comme il nous est précisé en Éphésiens 2 :10 : « Nous sommes son œuvre. » 

Dieu nous a créés pour un but bien défini, il nous a ramenés à la vie. 

Par conséquent, lorsque nous sommes confrontés à des situations difficiles, quand des événements parfois tragiques nous blessent et nous meurtrissent profondément, Dieu nous prend sous sa coupe et fait en sorte que les choses s’apaisent. Il nous conduit sur un chemin de vie nouveau et plus beau.

Pendant que tu lis ces lignes, quelle est la situation qui te préoccupe si tu es face à des difficultés, si dans ta vie il y a des éléments qui ont été brisés par certaines circonstances ?

Quels dommages as-tu subis ? Qu’est-ce qui t’a déçu et même désarçonné ? Tu te trouves peut-être dans un moment de ta vie, où une restauration te serait nécessaire, voire impérative ? 

Il se peut que tu ne sois pas tombé sur cet article par hasard.

Job, nous dit que : Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde. (33-14). 

Dieu s’adresse assurément à toi, à travers cette parole, pour te faire comprendre qu’il est là pour t’aider et rétablir tout ce qui est dévié ou en désordre dans ta vie.

Je peux aussi te parler de Néhémie, c’était un échanson juif du roi Artaxerxès, de Perse, il fut abattu et consterné en apprenant que les portes et les murs de la ville de son peuple avaient été détruits. 

Néhémie s’est mis à pleurer, pleurer, pleurer encore sur la triste réalité de son peuple. (1 :4). Ceci dit, Néhémie n’a pas élu domicile indéfiniment dans la vallée des lamentations.

Bien au contraire, Néhémie a prié, il a jeûné afin d’obtenir les faveurs du roi Artaxerxès pour aller reconstruire ces murs.

Une fois l’accord donné, il ne s’est pas limité là. Il s’est fait violence en dépit de défis innombrables, de ses ennemis, sans oublier les gens de sa parenté qui étaient dans le pays et jouissaient de bonnes œuvres dû à la dévastation.

Néhémie s’est astreint à cette reconstruction. Il n’a pas eu peur de leurs contestations et de leurs menaces, il a compté sur l’aide de Dieu. Au bout de 52 jours, il est venu à bout de ce labeur et l’a achevé.

Wahou 52 jours les amies ! C’est le nombre de jours qui ont été nécessaires à Néhémie et à ses compatriotes israélites (6 :15). 

Cette reconstruction a duré bien plus que les quelques jours que m’ont coûtées la restauration de ma table.

Néhémie, dont le nom signifie « réconfort de Yahvé », fut évidemment soutenu et réconforté par l’aide précieuse du seigneur. 

Aujourd’hui, à cet instant, Dieu vous offre son réconfort en garantissant la réalisation de bonnes choses qui se dessinent déjà à l’horizon pour vous. Il s’applique à restaurer ce qui doit l’être dans ta vie, à remplacer ce qui est détruit en toi, à revitaliser et régénérer ce qui est épuisé.

Quelle que soit l’immensité, l’envergure, l’étendue ou l’ampleur des dommages, il n’y a rien d’irrémédiable, d’infranchissable, ni d’insurmontable pour Dieu.

C’est dans votre confiance en lui qu’il vous guidera.

Il peut y avoir dans votre existence des moments qui sont à l’image des murs de Jérusalem, là où vous ne voyez que destruction. Pour autant, en faisant preuve de patience et de persistance, sans contester, Dieu saura restaurer ces moments en temps voulu et à sa façon.

Néhémie a pleuré au début, nous l’avons vu, il peut vous arriver de pleurer aussi, de pleurer le départ d’un être cher, de pleurer parce que c’est difficile ; il peut vous arriver d’être abattu et au bord de la dépression, néanmoins, tant qu’il y a l’espoir en Dieu, tout ne peut que s’arranger pour aller mieux.

Mets ta confiance en ce que Dieu est capable de faire pour rétablir les choses dans ta vie. Saches que dans ma propre souffrance, j’ai eu ce réconfort, car sa promesse m’a donné la vie. « Laisse les promesses de la parole de Dieu te donner la vie, l’espoir, la force, le courage et la confiance qu’il restaurera complètement toutes choses. » 

Et comme David l’a fait dans 1 Samuel 30 : 19

« Je crois avec vous qu’il ne vous manquera rien, ni personne, ni petit ni grand, ni fils, ni fille, ni aucune chose du butin, ni rien de ce que l’on t’avait enlevé : tu récupéreras tout, et il n’y aura rien de manquant ou de cassé. »

Si vous souhaitez la prière, mon équipe et moi serons tellement honorés de prier avec vous, et d’un commun accord, nous nous tiendrons dans la foi, car nous voyons la main de Dieu guérir, restaurer agir encore.

Cliquez ici pour vos sujets de prière.

Merci encore de m’avoir lue et à la prochaine fois

Cliquez ici pour vos sujets de prière.

 

femmes de foi